Brest

Quimper

Morlaix

Saint-Brieuc

Vannes

Rennes

La table de l’ordinaire : exposition de Stéphanie Lacombe

Du au
BU Lettres, 11 avenue Foch, Brest
visuelexpolacombe2.png

Stéphanie Lacombe est auteure de documentaires photographiques. Ses photographies et ses récits indissociables, proposent une réflexion sur les modes de vie des classes populaires. Ils mettent en perspective l’être dans son territoire du quotidien, comme sa série La table de l’ordinaire. Elle est lauréate de nombreux prix dont le Prix Niépce en 2009 et de la BNF, Radioscopie de la France en 2022.

Dans le cadre du festival Pluie d’images, vous pouvez découvrir sa série photographique La table de l’ordinaire dans le hall de la BU Lettres.
Deux temps de rencontre avec elle sont également prévues à la BU Lettres :

  • samedi 14 janvier de 17h30 à 18h15, lors du vernissage déambulatoire du festival (ouverture exceptionnelle de la BU Lettres jusqu'à 19h ce samedi 14/01)
  • mardi 17 janvier à 18H30, lors du vernissage de l'exposition

« Ma photographie tente de capter l’ordinaire pour faire ressortir l’extra-ordinaire d’un instant banal, dans une société standardisée et labellisée, de la purée Mousseline à nos meubles Ikéa. Quoi de plus commun donc qu’un dîner à la maison, dans la même pièce, à la même heure, à la même table et dans la même assiette ?
Dans cette série, la table est au centre de l’image. Pour autant, je n’oriente pas mon travail sur la nourriture mais plutôt sur l’intimité de la famille dans son espace domestique. J’installe mon appareil photo dans les cuisines et les salles à manger, je me place devant la télévision vers laquelle, souvent, la famille se tourne pour dîner. Et je reste jusqu’à faire partie des meubles et permettre ainsi la restitution d’un moment privé et personnel qui ne se partage qu’avec ceux qui sont autour de la table. Les photographies révèlent ainsi des vies simples, noyées dans leurs habitudes, leurs rituels et leurs milliers de petits objets. La maison est le lieu où se joue une pièce de théâtre, celle du quotidien. »
Stéphanie Lacombe. Extrait de son site web