Brest

Quimper

Morlaix

Saint-Brieuc

Vannes

Rennes

Jardins libertins au XVIIIe siècle

Le
À 17h00
En ligne via ZOOM
libertinage

Michel Delon (Professeur Emérite de littérature française du XVIIIe siècle, Sorbonne Université). Le libertinage du XVIIIe siècle est associé au luxe des salons et aux raffinements des boudoirs, mais il s’attarde volontiers dans les parcs et jardins qui dessinent une carte du Tendre un peu cynique où les courbes des allées épousent les mouvements du désir. Le bosquet, la grotte et le labyrinthe y sont privilégiés et trouvent une nouvelle actualité lorsque le parc à l’anglaise remplace le jardin à la française, lorsque Fragonard réinterprète les fêtes galantes de Watteau. Le souvenir de ces jardins se perpétue au moins jusqu’au roman de René Boylesve, La Leçon d’amour dans un parc (1902).