Membres

La peau et le système nerveux périphérique (SNP) interagissent étroitement. Les stimuli extérieurs sont perçus par le SNP via la peau. Les fonctions de la peau sont régulées par les neuromédiateurs, facteurs de croissances, cytokines, et hormones produits par le SNP. Les interactions entre ces deux systèmes sont assez mal connues et les processus de ré-innervation après lésions cutanées et nerveuses sont difficiles à étudier.

Certains aspects nécessitent donc d’être étudiés dans des modèles préservant la structure de la peau qui est indissociable de sa fonction.
Mon travail de recherche s’est décliné, ces dernières années, en 3 axes principaux et interconnectés :


-Le développement de plusieurs modèles de culture permettant d’étudier ces interactions et notamment un modèle innovant d’explant cutané humain re-innervé par des neurones sensoriels primaires.

Fibres nerveuses épidermique (vert) au sein de l'épiderme d'un explant (rouge)

Image reinnervation

-L’étude des interactions neuro-cutanées : croissance neuronale, ré-innervation et facteurs trophiques associés ainsi que les conséquences sur l’homéostasie épidermique et la cicatrisation cutanée.

Fibres de cellules nerveuses en culture

Image Neurones

-La différenciation des cellules souches de la peau adulte (SKP, « Skin derived precursors ») en neurones dans l’objectif d’obtenir une source régulière de neurones humains pour les intégrer dans nos modèles.
 

Cellules souches différenciées en neurones

Image Neurones2

Ces travaux de recherche menés en parallèle ont un objectif commun :  la compréhension des mécanismes du prurit.

Modèles de peau in vitro, coculture et modèle de peau ré-innervée

Cellules souches de la peau

Interactions neurocutanées

Prurit