Financement Stagiaire Recherche SEA-EU

Mise à jour le   21/11/2022

Motivé.e.s pour encadrer un.e stagiaire de Master 2 d’une université partenaire SEA-EU ?

 

  • L’UBO accueille tous les ans plus de 600 stagiaires dans ses murs, dont 250 de niveau Master, mais seulement une dizaine d’étudiants internationaux (année de référence 2019, situation pré-COVID).
  • Grâce à l’appel SEA-EU-search, l’UBO a soutenu l’émergence de 25 nouveaux partenariats européens de recherche au sein de l'alliance. Ces mini-projets ont permis de mettre en évidence l’intérêt des stagiaires de Master pour initier/faciliter ces coopérations et ces échanges.

--> Fort de ces 2 constats, l’UBO vous propose de soutenir l’accueil de stagiaires européens de Master dans vos laboratoires entre janvier et septembre 2023. Le programme SEA-EU financera ainsi 60 mois de gratifications (600 €/mois, 12-15 bourses de 3 à 5 mois) pour les laboratoires qui s’engageraient à encadrer un stagiaire d’une université partenaire SEA-EU.

Les encadrants intéressés sont invités à se manifester rapidement, en envoyant leurs sujets de stage en anglais à l'adresse: contact-sea-eu@univ-brest.fr (merci d’indiquer dans l'objet du mail « 2023-stagiaireM2 »). La fiche de renseignement à compléter est disponible ici:

L'analyse et la sélection des sujets se fera au fil de l’eau, à compter du 6 décembre 2022, avec un retour aux encadrants potentiels dans la quinzaine suivante. Le bureau SEA-EU fera ensuite circuler les offres auprès de leurs homologues pour diffusion dans les universités partenaires, et que vous puissiez analyser les CV des potentiels candidats collectés courant janvier 2023, si le stage devait commencer en début d’année.

Les dépôts de sujet après le 6 décembre 2022 seront analysés début 2023, jusqu’à consommation de l’enveloppe budgétaire.

Précisions :

  • Il n’y a pas de cadrage thématique. S’il y avait plus de demandes que d’offres, la ventilation des finances se fera de façon proportionnée entre les 4 axes de recherche de l’UBO, selon la taille des laboratoires.
  • Si vous avez déjà bénéficié d’un soutien SEA-EU sur les autres appels, vous demeurez éligible à ce nouvel appel. Vous ne serez néanmoins pas prioritaire s’il devait y avoir de très nombreuses demandes.
  • Cet appel se place dans la nouvelle programmation, et sera donc amené à être renouvelé sur un format proche dans les années à venir. A terme, pour renforcer l’impact européen, nous aimerions former des binômes : soit un binôme d’étudiants avec un étudiant SEA-EU accueilli sur la même période et un sujet proche d’un étudiant UBO ; soit un binôme d’encadrants, avec un stagiaire co-encadré entre 2 chercheurs de 2 universités. Si vous vous placez déjà dans un tel schéma, n’hésitez pas à le mentionner dans votre candidature.
  • Cette action est possible sur un reliquat financier, ce qui explique le délai de notification très court. Nous veillerons à anticiper les délais de façon plus conséquente l’année prochaine.
  • Les étudiants européens pourront, outre la gratification de stage, bénéficier d’une bourse de mobilité Erasmus de leur université d’origine.
  • Si le travail donne lieu à des publications, l'encadrant s'engage à remercier l'alliance SEA-EU pour ce financement.

Toutes vos questions peuvent être adressées à contact-sea-eu@univ-brest.fr.

Image internship